Une militante « lanceuse d’alerte » agressée et violée

C’est la rentrée !
6 septembre 2018
Procès en appel de Maureen Kearney : la revue de presse
21 septembre 2018

Une militante « lanceuse d’alerte » agressée et violée

Communiqué de presse de l’UFSN CFDT concernant le procès en appel de Maureen Kearney

18 septembre 2018 - 8h30

Une militante « lanceuse d’alerte » agressée et violée, et pourtant condamnée en première instance.

Eviter une erreur judiciaire et reconnaître Maureen Kearney comme victime d’une atrocité ! Ce sont les deux réclamations que fait l’Union Fédérale des Syndicats CFDT du Nucléaire (UFSN-CFDT) avant le procès en appel qui se déroulera

à la Cour d’Appel de Versailles le mercredi 19 septembre 2018 à 14h00

Le 17 décembre 2012, Maureen Kearney a été retrouvée agressée chez elle, lors de l’arrivée de sa femme de ménage. Notre militante avait été ligotée depuis le matin, les mains dans le dos sur une chaise, après avoir été violée et scarifiée.
Malgré plusieurs auditions éprouvantes, Maureen a maintenu sa plainte : le Procureur de la République a alors décidé d’ouvrir une information du chef de dénonciation pour crime imaginaire en février 2013. Le procès en 1ère instance au TGI de Versailles l’a reconnue coupable de « dénonciation pour crime imaginaire » le 6 juillet 2017. Maureen décide de faire appel.
Maureen Kearney a été meurtrie dans sa chair et psychologiquement. Cette agression a été d’autant plus facile que Maureen est une femme, qui plus est seule chez elle au moment des faits.
Le 19 septembre 2018 à 14h00, se déroulera l’audience en appel du premier jugement pour lequel notre camarade avait injustement été reconnue coupable. La CFDT soutient sa militante. La CFDT ne la lâchera pas !

Contact : Jean-Pierre BACHMANN 06.84.13.34.36 et Sébastien LAMBERT 06.37.42.68.06