Le SPEA Normandie demande le soutien de la confédération pour Maureen

Point d’étape sur les négociations groupe ORANO
5 juin 2018
Commission d’enquête sur la sureté/sécurité des installations nucléaires
14 juin 2018

Le SPEA Normandie demande le soutien de la confédération pour Maureen

Extrait de l’intervention du SPEA Normandie sur le rapport d’activités du 49eme Congrès Confédéral CFDT à Rennes

"

La CFDT fait de la défense de ses militants, et au-delà des lanceurs d’alerte, une de ses priorités. Notre syndicat, fier de porter ces valeurs, a donc décidé de soutenir notre camarade Maureen Kearney lâchement agressée chez elle en décembre 2012.

Un petit rappel des faits :

Maureen est une militante CFDT, elle était à l’époque la secrétaire du Comité de Groupe Européen d’AREVA. A ce titre notre organisation l’avait mandatée pour obtenir des informations sur un contrat avec la Chine qui nous faisait redouter un transfert de technologies d’AREVA vers une entreprise chinoise et pour lequel nous pouvions craindre d’importantes pertes d’emplois en France et la dilapidation de nos savoir-faire.

Après avoir subi de nombreuses menaces et intimidations, elle est agressée violement à son domicile en décembre 2012. Le lien entre son agression et ses activités syndicales n’a pu être prouvé et pour cause : l’enquête comporte d’importantes lacunes ; il ne fait cependant aucun doute pour nous qu’il existe.

Cette histoire compliquée ressemble de plus en plus à une affaire d’Etat ! Face à des enjeux économiques et stratégiques importants, notre camarade Maureen fut donc accusée d’avoir inventé elle-même son agression et son viol, qualifié de crime imaginaire !!!

Aujourd’hui, c’est le statut de victime de notre camarade que nous revendiquons.

La prochaine échéance juridique se déroulera le 19 septembre 2018, à 14h au Tribunal de Versailles. A cette occasion nous souhaitons un soutien total et entier de la CFDT.

"

Et pour en savoir plus, cliquer ici "Nucléaire : les tribulations d'Areva en Chine"